arbitrage de griefs 

 

Les relations de travail sont régies par un ensemble interdépendant de lois du travail fédérales et provinciales et par les dispositions de toute convention collective applicable.

Ces concepts sont souvent suffisants pour encadrer la relation employeur employé. Cependant, il y a toujours la possibilité que des griefs surviennent en raison de divers facteurs, y compris les interprétations divergentes de la convention collective, les fluctuations économiques et l'inconduite de la part des employés. Si l'arbitrage est généralement considéré comme un dernier recours, il n'en est pas moins efficace, car il tend à résoudre les désaccords de manière rentable, en temps opportun et avec un grand degré de finalité.

Le groupe Droit du travail et de l'emploi de McMillan offre les services de conseillers juridiques chevronnés pour défendre les employeurs et protéger leurs intérêts commerciaux. Nous travaillons en étroite collaboration avec les conseillers en ressources humaines internes et les équipes juridiques pour créer une stratégie axée sur les résultats qui minimise les risques et préserve la réputation auprès du public.

Les professionnels de McMillan contribuent au succès de leurs clients en :

  • représentant des employeurs devant les conseils d'arbitrage et les tribunaux, y compris le Conseil canadien des relations industrielles et les commissions provinciales des relations de travail
  • fournissant des conseils sur les pratiques déloyales et les plaintes de négociation de mauvaise foi
  • évaluant les forces et les faiblesses de chaque affaire en fonction de notre connaissance approfondie de la jurisprudence arbitrale établie ou en développement
  • s'engageant dans des négociations de règlement avec l'avocat de la partie adverse pour parvenir à une résolution rapide et efficace des griefs
  • en intentant un recours en contrôle judiciaire des sentences arbitrales et des décisions de la commission des relations de travail